Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L'élégance du hérisson  (Lu 28503 fois)
Coco
Je déclame !
****
Messages: 301



Voir le profil
« le: D?cembre 18, 2007, 01:17 »

On me l'a recommandé, je l'ai commandé, je vais le recevoir incessament, quelqu'un connait?
« Dernière édition: Mars 10, 2008, 06:13 par Coco » Journalisée
manouche
Je suis Nouveau
*
Messages: 41



Voir le profil WWW
« Répondre #1 le: D?cembre 18, 2007, 05:14 »

Je l'ai lu cet été, prêté par mon papa qui avait aimé. Moi pas vraiment, peut-être en partie parce que je n'ai pas tout compris (les leçons de philo indigestes et plein de mots que j'ai dû chercher dans le dico) et que ça m'a vexée...  Roulement des yeux
Journalisée

On ne saurait faire boire un âne, s'il n'a soif.
Coco
Je déclame !
****
Messages: 301



Voir le profil
« Répondre #2 le: D?cembre 18, 2007, 06:31 »

Hum, probable que je serai vexée comme toi.. je te raconterai!
Journalisée
Ptit-Loup
Je suis Nouveau
*
Messages: 30



Voir le profil
« Répondre #3 le: D?cembre 20, 2007, 07:18 »

J'ai trouvé ce livre... fabuleux. Sans doute pour ces instants de vie sur lesquels les mots sont mis, qui m'ont atteint immédiatement et profondément.

J'en ai parlé à des amis "intellos". L'un d'eux en a dit pis que pendre. Il ne l'avait pas lu, mais le précédent, du même auteur. Les autres n'ont pas compris. Ils l'ont trouvé "amusant".

Et quand j'ai tenté de leur expliquer...

Par exemple, qu'il faut savoir se mettre en état de recevoir pour donner confiance à quelqu'un qui patauge, qui manque de confiance en lui, qui... Renverser le sablier pour la vie retombe sur ses pieds. Ou, c'est pareil, qu'il faut se trouver un jour en position d'être indispensable à quelqu'un qui n'a, d'habitude, besoin de rien ni de personne, pour se sentir exister...

J'ai aimé ce livre, à cause de ça. Et de sa vision des Japonais, aussi. Bien sûr, je n'ai pas tout compris, la philosophie m'a échappé, parfois... Je ne suis pas assez intellectuel, sans doute... Mais j'aime avec mes tripes, d'abord. Un peu comme pour le piano...
« Dernière édition: D?cembre 20, 2007, 07:20 par Ptit-Loup » Journalisée

"Comprendre qu'on serait l'infime maillon d'un processus qui nous dépasse,
et surtout qu'en avoir conscience c'est jamais qu'un accident !"
Coco
Je déclame !
****
Messages: 301



Voir le profil
« Répondre #4 le: D?cembre 20, 2007, 07:40 »

et bien, ce second avis me rassure un peu, j'ai bien envie de le lire et de me faire mon opinion par moi-même, la lecture va être un peu retardée du fait que la f..c s'est trompée dans l'expédition et m'a adressé la commande de quelqu'un d'autre mais pas la mienne!!
à suivre...
Journalisée
Jodaci
Beau parleur
***
Messages: 202



Voir le profil WWW
« Répondre #5 le: D?cembre 21, 2007, 12:43 »

Il y avait vraiment longtemps que je n'avais pas vibré ainsi à la lecture d'un livre.
Je l'encense, je l'adule et le porte au pinacle. Je l'ai déjà offert à quatre reprises, l'ai fait acheté plus d'une fois et je suis en train d'essayer de l'enregistrer pour ma maman qui est aveugle.
Je me revois encore cet été dans ma cuisine, essorant les dernières pages de mes chaudes larmes et mes profonds sanglots, de ce sentiment mélangé de gratitude face à la beauté du cadeau et de vide abyssal devant la quatrième de couverture qui se referme.
Rien ne m'a dérangé dans ce livre et surtout pas l'incompréhension de certains chapitres, fort peu nombreux, qui participait merveilleusement à la tessiture des personnages.
Ce livre est subtil, gouleyant, drôle, généreux, profondément humain, et, ce qui ne gâte rien, somptueusement écrit.
Je rejoins en tout point l'analyse de P'tit-Loup, et je jalouse ceux qui s'apprêtent à le découvrir.

Journalisée

« Lorsqu’il n’y a plus rien à faire, que faites-vous ? »
manouche
Je suis Nouveau
*
Messages: 41



Voir le profil WWW
« Répondre #6 le: D?cembre 21, 2007, 09:24 »

C'est ça qui est formidable avec la lecture, personne ne lit le même livre ! Je lis vos commentaire, p'tit loup et Jodaci (et tout à fait HS, ça fait bougrement plaisir de vous relire !) et je les comprends, et pourtant ce livre, bizarrement, m'a agacée... Le début m'a emportée à vrai dire, et puis tout d'un coup, il y a eu comme une impression de trop, et j'ai décroché. Lis TON livre, Coco et raconte nous...
Journalisée

On ne saurait faire boire un âne, s'il n'a soif.
pifometre
Je suis Nouveau
*
Messages: 49



Voir le profil
« Répondre #7 le: D?cembre 22, 2007, 02:17 »

Moi je trouve ça vachement sympa les hérissons, très élégants...c'est vrai...je comprend qu'on en fasse un livre...
Journalisée
Tohu Bohu
Je déclame !
****
Messages: 375



Voir le profil
« Répondre #8 le: D?cembre 28, 2007, 11:45 »

Comment peut-on associer le hérisson à l'élégance. Il est tout sauf cela. Le hérisson trimballe toute la misère du monde   Indéci. Il suffit de le regarder se dandiner la tête entre les pattes pour voir qu'il n'est pas heureux cet animal. Incapable de se gratter, de s'épouiller, c'est un véritable sac à puces. Pauvre de lui   Embarrassé
Journalisée

"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
pifometre
Je suis Nouveau
*
Messages: 49



Voir le profil
« Répondre #9 le: D?cembre 28, 2007, 01:17 »

Moi je le trouve très très chouette, cet animal. T'en connais beaucoup d'autres animaux de la forêt qui nettoient les cheminées toi Huh
Et il est très élégant dans son manteau à piquants (même si ça lui donne la tête de quelqu'un qui a envie de filer aux toilettes !)
Oui Monsieur...
Journalisée
Tohu Bohu
Je déclame !
****
Messages: 375



Voir le profil
« Répondre #10 le: D?cembre 28, 2007, 04:23 »

Han d'accord ! tu confonds élégance et servilité. C'est vrai que sur ce plan là, y a pas mieux. Paillasson, éponge à récurer, brosse de toilette...
Si pour ta retraite tu cherches quelques fonds pour payer ta redevance TV, tu peux lancer une Start-up "Hérisson multiusage".
Y'en a beaucoup par chez toi des hérissons ??   Tire la langue
« Dernière édition: D?cembre 28, 2007, 04:51 par Tohu Bohu » Journalisée

"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
Tohu Bohu
Je déclame !
****
Messages: 375



Voir le profil
« Répondre #11 le: D?cembre 28, 2007, 04:26 »

Bon, mais quelqu'un qui a lu le livre peut-il nous dire la raison de ce titre saugrenu "L'élégance du hérisson"?
« Dernière édition: D?cembre 29, 2007, 10:58 par Tohu Bohu » Journalisée

"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
manouche
Je suis Nouveau
*
Messages: 41



Voir le profil WWW
« Répondre #12 le: Janvier 03, 2008, 07:38 »

Le titre est une métaphore du personnage principal, épineux et revèche à l'extérieur, protégeant craintivement sa finesse et son élégance intérieure. Enfin, je crois...
Journalisée

On ne saurait faire boire un âne, s'il n'a soif.
Ptit-Loup
Je suis Nouveau
*
Messages: 30



Voir le profil
« Répondre #13 le: Janvier 03, 2008, 09:54 »

Je me suis longtemps fait traiter de hérisson... Alors gaffe à ce que vous dites de ce petit animal charmant... Souriant Souriant Souriant

Le hérisson, cet animal à la peau tendre et ultra-sensible (la peau réelle, physique, ou la peau virtuelle, celle qui protège l'âme), qui se referme à la moindre anicroche, au moindre souffle, voire à la moindre caresse si elle est un rien à rebrousse-poil, pour se protéger. Cet animal qu'il faut approcher avec une infinie douceur, ou avec beaucoup de circonspection, sinon gare aux piquants...

Oui, ce livre a ceci d'assez rare que chacun le lit à sa manière. Il est "trop", peut-être, tu as raison, Manouche. Sauf si l'on vibre à ce qu'il nous dit de nous, ça et là, sauf s'il nous révèle de loin en loin nos propres souffrances et nos propres doutes. Moi aussi j'ai vibré et je m'en suis sorti comme toi, Jodaci, profondément touché, des larmes dans les yeux. Non pas à cause de l'histoire qui est racontée, mais à cause des mots si justes et des remous intérieurs qui habillent cette histoire et qui sont la véritable histoire. Ces mots et ces remous dans lesquels je me suis reconnu, ces mots qui ont parfois donné un sens à quelques-unes de mes grosses frustrations.

Ce livre ne parle que de "reconnaissance". Il m'a atteint au coeur de mon besoin d'être reconnu.

Mais il est vrai que hérisson je suis. Ce qui fausse mon jugement.

Jod, serais-tu de la même espèce ?
Journalisée

"Comprendre qu'on serait l'infime maillon d'un processus qui nous dépasse,
et surtout qu'en avoir conscience c'est jamais qu'un accident !"
Tohu Bohu
Je déclame !
****
Messages: 375



Voir le profil
« Répondre #14 le: Janvier 04, 2008, 10:17 »

Oh pétard !
Pour sûr, j'aurais fait plus attention si on m'avait dit que les hérissons savent lire et écrire ...  Clin d'oeil

ben ça alors !!
Journalisée

"On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va"
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à: